Le phare de saint Ici

 ANECDOTES

 

Le four à pain.

Les anecdotes
Le four à pain
La glacière
Le moulin à scie de Saint Ici.
Le moulin à vent de l'ère
de la Nouvelle France.

Pierre Minville, artisan



Le four à painLe four à pain de première génération n’a qu’une sole sur laquelle, par la porte basse, on va d’abord faire le feu de bois pour monter la température dans la chambre de cuisson.
Ensuite on tassera les braises sur les côtés pour cuire au centre du four. Il faudra alors transporter les pâtes levées, tellement fragiles, depuis la maison, beau temps, mauvais temps, en toutes saisons.
L’abri de bois , au dessus du four construit de pierre et de mortier, protège la couverture d’argile chaulée contre la neige ou la pluie qui la ferait fendre lorsque trop chaude.

D’autre part, comment savoir si ce four n’est pas trop chaud au moment d’y enfourner les pâtes longuement pétries et levées doucement dans la huche de la cuisine?
Grand mère dégage son coude de la manche et l’avance dans la porte ouverte du four. Si elle peut endurer la chaleur assez longtemps pou réciter un Je vous salue Marie, le four est à point et la cuisson sera parfaite. Sinon, il faut attendre et jeter dehors les résidus de braises.


Le four à PainQue vient de faire cette femme? Avec son coude moins endurci que les mains par les gros travaux, elle s’est donné une sonde de chaleur alors que le mot ou l’appareil n’existent pas encore. Et, faute de cadran ou de montre, elle s’est imaginé une mesure de temps avec la prière que l’on récite toujours au même rythme.
La combinaison des deux informations lui donne la certitude qu’elle recherchait. Le pain, aliment de base, sera bien cuit, croûté, bon à manger.

Quelle débrouillardise, quelle imagination, combien je suis fier de tels ancêtres… je ne me lasse pas de raconter ça!